1.10.12



LES VACANCES 2012   CHEZ LEA


            Chez Léa, les vacances se succèdent mais ne se ressemblent pas. Celles qui tirent à leur fin ont été très particulières. L’année scolaire avait été aussi particulière. En effet, Bernadette en compagnie de ses frères et sœurs avaient passé les six derniers mois de leur année scolaire avec Laurence CHOPARD qui elle, n’allait à l’école en tant qu’élève mais en tant qu’enseignante. Originaire de la Franche-Comté, Laurence avait choisi Kara pour faire un stage humanitaire de six mois. Durant les quatre premiers mois, elle a aidé au jardin d’enfants où allaient les deux dernières de la famille Léa (Germaine et Blandine). L’école terminée, Laurence a passé les derniers mois de son séjour à la maison avec les enfants ou parfois avec Léa dans ses réunions de travail. Elle a aussi au cours de cette période suivi une formation des directrices de jardin d’enfants qui avait duré quatre jours. La particularité des vacances dont nous parlions est qu’au mois de juillet, Léa a présenté des lutteuses blanches sur les terrains de lutte des évala. La lutte évala est une fête initiatique réservée aux jeunes garçons kabyè pour leur apprendre l’endurance et la bravoure, et surtout leur permettre de passer de la classe des adolescents à la classe des adultes. C’est une fête qui attire un grand monde de visiteurs blancs mais qui d’habitude sont de simples spectateurs. Cette année, ce n’était pas le cas pour Laurence, Emma, Marion, Aurélia et Lisa les lutteuses de Léa. Le début des luttes évala est marqué par la danse des initiés  sur une grande place publique. Léa et ses initiées avaient choisi Lassa pour faire leur démonstration. Malheureusement, Léa n’avait pas pu leur acheter des chiens parce qu’il n’y avait que des maigrichons.  Au cours de la danse, les jeunes profitent pour observer leurs prochains adversaires. Les lutteuses arrivées de  France avaient elles aussi fixé le leur. Elles avaient un adversaire commun. Il était de grande taille et très gros. Son nom est “Tchoucoutou“. Lisa avait toujours peur de ce jeune et n’osait même pas l’approcher. Elle avait tellement peur qu’elle rentrait parfois avant ses amies qui attendaient la fin des confrontations. Laurence qui a pendant cinq mois appris les différentes techniques de lutte, surtout contre le grand Tchoucoutou qui passe sur tous les terrains, était la meilleure des cinq. Courageuse et très technique, elle terrassait sans grandes difficultés Tchoucoutou. Pour le minimiser, elle le piétinait et le transformait en calebasses vides. Voilà d’une façon ramassée, l’ambiance dans laquelle les enfants de Léa ont passé leurs vacances 2012. Ils ont beaucoup travaillé à l’école et c’est le lieu de reconnaitre le travail très remarquable accompli par Laurence pour la réussite de ces enfants. Même si nous déplorons tous l’échec de Bernadette au BAC, 2011-2012 a été une année scolaire très bonne chez Léa. C’est aussi l’occasion de dire merci à tous les répétiteurs, aux parrains et marraines, à la vieille, à Adeline et Marie et surtout à Léa pour la bonne foi qu’ils mettent au service de la réussite de ces futurs responsables. La rentrée 2012-2013, c’est dans une semaine. Léa aura une candidate au bac, trois au probatoire, un en 3ème, quatre en 4ème, deux en 5ème, deux en 6ème, quatre au CM1, deux au CE2, deux au CE1 et deux au jardin. Comme on le dit souvent, le jour de la rentrée est aussi le dernier jour de l’année. Alors qui veut réussir doit se mettre au travail dès le premier jour. Tout le monde doit accomplir sa mission avec responsabilité et surtout avec foi. Aux enseignants, nous souhaitons beaucoup de courage. Au gouvernement, nous disons merci malgré son carton jaune pour tout ce qu’il fait pour l’éducation au Togo. Ce n’est pas encore le meilleur résultat. Les enseignants doivent être bien traités par le versement régulier de leurs salaires et primes. Chers élèvent, ne vous souciez pas de vos corps. Habituez-vous aux difficultés de la vie. Comme un prêtre ou un soldat, négligez le confort. N’ayez de cœur qu’à l’étude. Nous donnons déjà un carton rouge aux élèves bandits et paresseux et aux enseignants qui abusent de leurs élèves. Voyez-vous, « il n’est pas facile de devenir quelqu’un. Il faut du courage, de l’abnégation. Il faut le sacrifice de soi-même ». Car, le travail et après le travail, l’indépendance.

Sondou du Togo

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Super petit résumé de notre passage au Togo, merci Sondou! Surtout face au grand Tchoucoutou Laurence nous a vraiment montrer toutes les capacités qu'elle pouvait rassembles et je pense qu'elle nous a toutes mises KO, elle est vraiment imbattable cette Tata Laurence!
Merci a toi de nous avoir fait si bien découvrir ton pays, ta culture, tes endroits magiques..
Je souhaite a tous les enfants une très bonne année scolaire et ne doute pas que chacun donnera le meilleur de lui meme!
A tres vite pour un nouvel article!

Anonyme a dit…

Super petit résumé de notre passage au Togo, merci Sondou! Surtout face au grand Tchoucoutou Laurence nous a vraiment montrer toutes les capacités qu'elle pouvait rassembles et je pense qu'elle nous a toutes mises KO, elle est vraiment imbattable cette Tata Laurence!
Merci a toi de nous avoir fait si bien découvrir ton pays, ta culture, tes endroits magiques..
Je souhaite a tous les enfants une très bonne année scolaire et ne doute pas que chacun donnera le meilleur de lui meme!
Emma